In the news

L'Instance de Coordination Nationale du Cameroun rencontre le Bureau de la Circonscription Africaine

Du 8 au 12 février le Bureau de la Circonscription Africaine s’est réuni à Douala-Cameroun dans le cadre de sa retraite annuelle, la quatrième du genre. Cette rencontre devenue aujourd’hui une tradition a permis au personnel du BCA dispersé aux quatre coins de l’Afrique de se rencontrer pour la première fois après de nombreux échanges et une collaboration virtuelle. Pour les nouveaux arrivants au BCA, ce moment a été également l’occasion de se familiariser avec le vocabulaire et la gouvernance du Fonds Mondial.

M. Gabriel Atangana et Mme Nancy Bolima avec le personnel du BCA

 

 

 

 

De façon spécifique, cette rencontre avait pour but de : (i) Développer une compréhension commune de la mission et de la démarche de l'organisation ; (ii) Promouvoir la clarté en ce qui concerne les rôles et les responsabilités du personnel ; (iii) Mieux comprendre la manière dont les fonctions d’appui des RH, des finances et de l'administration, etc. œuvrent en synergie pour remplir le mandat du BCA de manière efficace ; (iv) Mener des réflexions sur les activités de l’année 2020 en célébrant les succès et en identifiant les domaines dans lesquels nous aurions pu obtenir un meilleur rendement ; (v) Avoir une compréhension commune de l'impact de la COVID-19 sur notre modèle d'entreprise ; (vi) Accorder au personnel l’opportunité de créer des liens et de renforcer les relations d'une manière qui n'est habituellement pas possible compte tenu de notre mode de fonctionnement actuel caractérisé par le travail à distance et (vii) Mettre en place une base pour le travail d'équipe.

Ce séjour a été également l’occasion de rencontrer le leadership du CCM Cameroun en les personnes de M. Gabriel Atangana et Mme Nancy Bolima respectivement Président et Vice- présidente. Ceci a permis de raffermir des relations déjà productives et constructives mais aussi d’être à l’écoute de ce pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Entre autres recommandations, ils ont exprimé la nécessité pour le personnel du secrétariat de se rendre dans les pays pour toucher du doigt la réalité du terrain afin de mieux comprendre les défis des pays ainsi que celles d’apprendre davantage sur ce que font les autres pays en facilitant le partage d’expérience. Dans le registre des challenges au niveau du CCM, ils ont mentionné le manque de ressources (matérielles, humaines et financières). Cependant, ces défis n’ont pas eu raison de la dynamique d’évolution du CCM qui aujourd’hui est arrimé au cabinet du Premier Ministre permettant ainsi une meilleure coordination des interventions. Cet ancrage survient au moment où le NFM3 a doté le Cameroun d’une hausse de 65% de sa subvention par rapport à l’allocation du cycle précédent.

La prochaine retraite  se tiendra l’année prochaine dans un pays de l’Afrique Australe conformément aux principes de rotation régionale.