In the news

Changement de rythme - la stratégie 2022-2025 du BCA

En mars 2021, sous la direction de son conseil d'administration, le Bureau de la circonscription africaine pour le Fonds mondial (BCA) a lancé le processus de revue à mi-parcours de sa stratégie 2017-2022 en vue de guider les prochaines étapes de mise en œuvre. Ce processus a été réalisé par le biais d'une analyse complète de la situation et d'une évaluation de la pertinence du plan actuel afin de l'aligner sur le Fonds mondial d'aujourd'hui et sur les questions émergentes en matière de politique de santé mondiale.

Le BCA a été officiellement lancé à Addis-Abeba, en Éthiopie, le 6 mai 2017, afin de soutenir les pays africains dans les processus de gouvernance du Fonds mondial par le biais d'une résolution des Ministres africains de la santé qui remonte à l'année 2012. Le BCA, également connu sous le nom de Bureau, rassemble les deux circonscriptions africaines, l'Afrique de l'Est et australe (AEA) et l'Afrique de l'Ouest et centrale (AOC) représentées au Fonds mondial de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme. Le Bureau facilite la collaboration entre les deux circonscriptions et veille au renforcement de la voix de l'Afrique dans le but d'influencer les décisions politiques en matière de santé mondiale. Le Bureau facilite l'engagement, la représentation et la participation efficaces des deux circonscriptions dans les processus du Fonds mondial, et renforce leur capacité à façonner les politiques et les processus du Fonds mondial. En outre, le Bureau propose de nouvelles idées et approches pour aborder certains des problèmes les plus inextricables en matière de politique et de systèmes de santé en Afrique. Il s'efforce de fournir aux responsables du secteur de la santé en Afrique des options politiques et stratégiques visant à faire en sorte que les politiques et les processus en matière de santé mondiale répondent aux besoins de l'Afrique.

Élaborée au cours de sa phase de démarrage, la stratégie 2017-2020 avait été conçue comme une mesure transitoire pour aider l'organisation à prendre son envol pendant qu'elle travaillait également à la mise en place de ses mécanismes de fonctionnement. Le présent processus de revue constitue par conséquent une opportunité pour mener une meilleure réflexion, une analyse plus approfondie et bénéficier d'une consultation plus vaste. Le BCA, de manière consensuelle, est passé de son plan initial de révision de la stratégie 2017-2022 à l'élaboration d'une toute nouvelle stratégie pour la période 2022-2025. La raison de cette décision est parfaitement décrite par le proverbe africain selon lequel "Il faut changer les pas de danse quand on change la cadence." Ainsi, la décision a été prise en tenant compte, entre autres, de l'évolution rapide de l'environnement marqué par la pandémie de COVID-19 qui a des implications sur le paysage fiscal et financier, ainsi que du développement du Fonds mondial 2023-2028 qui offre au BCA l'opportunité de changer de cap. En outre, la nouvelle orientation stratégique du BCA s'appuie sur les directives de son cadre de gouvernance révisé qui étend le soutien politique au-delà du Fonds mondial et lui permet d'explorer de nouvelles frontières dans l'arène politique de la santé mondiale. Ces moteurs de changement des écosystèmes offrent au BCA une excellente opportunité de faire preuve d'ambition, d'audace et de réactivité, et donc de renforcer l'empreinte du BCA en tant que principal groupe de réflexion panafricain en matière de politique de santé.

La nouvelle stratégie du BCA a été élaborée en totale collaboration avec l'AEA et l'AOC par le biais d'une série d'engagements des parties prenantes de manière virtuelle ainsi que d'un atelier qui s'est tenu à Dakar, au Sénégal, du 18 au 20 mai 2021. Cette rencontre particulière était capitale pour faciliter des discussions franches sur la performance du BCA tout en l'aidant à jeter un regard en arrière et à tirer des leçons du passé, à examiner les grandes tendances susceptibles d'avoir un impact sur la nouvelle stratégie afin de préciser l'intention stratégique pour la période 2022-2025. Il a été largement reconnu au cours de l'atelier que le BCA avait fait des progrès considérables dans l'amélioration de la participation et de la représentation des priorités stratégiques de l'Afrique auprès du Fonds mondial. Certains des domaines soulignés comme nécessitant une amélioration dans la prochaine stratégie comprennent notamment le besoin de faciliter une plus grande inclusion de toutes les circonscriptions en éliminant les barrières linguistiques, en particulier pour les pays lusophones.

Dans l'ensemble, la nouvelle stratégie du BCA lui offre la possibilité de procéder à un meilleur alignement et de se concentrer sur l'avenir. Elle sera davantage orientée vers l'extérieur par rapport à la stratégie initiale 2017-2022. Le BCA procède actuellement à diverses modifications du projet de stratégie afin de permettre aux participants de préciser les principaux domaines d'intervention dans le but ultime de libérer l'Afrique du fardeau du VIH, de la tuberculose et du paludisme et, plus précisément, de veiller à la prise en compte des priorités africaines dans les décisions du Fonds mondial par le biais d'un solide plaidoyer, de plateformes robustes pour une participation efficace et un engagement significatif, de l'amplification des voix africaines par le biais de partenariats ciblés et du renforcement de la capacité institutionnelle du BCA à mettre en œuvre la nouvelle stratégie afin de lui assurer une trajectoire de croissance soutenue.

Le BCA vous convie à vous tenir prêts à accueillir la naissance de la nouvelle stratégie. Le BCA souhaite également vous rappeler que: " L'éducation d'un enfant est l'affaire de tout un village", et c'est la raison pour laquelle nous nous tournerons vers tous les horizons du continent que nous aimons, de Dakar à Cape Town, de Bangui à Maputo, et d'Addis Abeba à Luanda, afin d'unir nos efforts dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau plan.

 

Aaron Mulaki