In the news

Initiative 5% renouvelle sa confiance au bureau de la Circonscription Africaine

Le projet « Plaidoyer pour l'amélioration des performances du portefeuille WCA du Fonds mondial » du Bureau de la Circonscription Africaine a été validé par le Comité de Pilote de l’Initiative 5%.

Ce projet dont la durée est d’un an a pour objectif de veiller à l'identification et au traitement efficace des priorités stratégiques de l'Afrique dans la lutte contre le VIH, la Tuberculose et le Paludisme. De façon spécifique le projet permettra de (i) Entreprendre une analyse politique des documents, politiques, stratégies, programmes et processus de gouvernance du Fonds mondial, y compris les tendances épidémiques pour éclairer la préparation d'une stratégie de plaidoyer et faciliter le travail des délégués francophones de l'AOC au sein du FM, et (ii) Développer une stratégie de plaidoyer Afrique / AOC sur 3 ans visant à influencer les plateformes de gouvernance du Fonds mondial et les discussions sur la stratégie post-2022 du Fonds mondial en particulier. Financé à hauteur de 500.000 € fait suite au projet  « Appui aux pays francophones de la Circonscription d’Afrique de l'Ouest, du Centre, de l’Est  et australe » dont la mise en œuvre en partenariat avec AIDSPAN, a fournis au Bureau les moyens pour  le recrutement d’un analyste francophone des politiques, et de jouer ainsi un rôle important dans le renforcement de la participation des membres du Conseil d’Administration tant dans la structuration de sa communication que dans l’appropriation des enjeux liés à la gouvernance du FM, mais aussi la publication de bulletins d’informations axée sur des questions liées l’Afrique Francophone en général et à l’Afrique de l’ouest et du centre en particulier. Le projet a également permis la mise en œuvre d’activités à fort impact telles que la réponse de l’Afrique de l’Ouest et du Centre au rapport de la mission consultative du Bureau de l’Inspecteur Général du Fonds mondial et un atelier pour une meilleure intégration du renforcement des systèmes de santé dans les requêtes de financement qui s’est tenu au Bénin. Une phase 2 pour cette activité était planifiée mais du fait du contexte sanitaire actuel, a été reportée à une date ultérieure. Enfin le projet qui vient de s’achever a permis au Bureau de contribuer aux alertes sur l’impact de la nouvelle épidémie du Coronavirus relatives au ralentissement de la mise en œuvre des programmes du cycle en cours et la préparation du prochain cycle particulièrement pour les pays de l’Afrique de l’Ouest et du centre.

 

Le BCA est reconnaissant pour cette confiance renouvelée et nul doute que les fruits passeront la promesse des fleurs.